Une consommation responsable doit être soutenue

de | 19 mai 2020

Partagez cet article

L’une des particularités des magasins bio est d’avoir une offre issue du monde végétal conséquente. À Bio Linéaires, nous pensons que cette singularité est un atout post-confinement, voire post-crise. La crise due à ce coronavirus a démontré que le monde animal avait un espace trop contraint par l’homme, comme en témoignent les nombreuses images montrant des animaux « sauvages » au sein même de nos agglomérations et avec un virus issu du monde animal. Dernièrement, nous découvrons que des « clusters » de covid-19 émergent dans les abattoirs. Le cumul de ces éléments fait prendre conscience à chacun d’entre nous, de la nécessité de modifier nos comportements vis-à-vis du monde animal.

À Bio Linéaires, nous considérons que l’élevage d’animaux dans des conditions non concentrationnaires et favorisant le bien-être animal est une nécessité pour l’écosystème agricole et la vie des sols.

Une consommation responsable doit être soutenue.

Dans cette optique, sur les 3 prochains numéros de Bio Linéaires nous aborderons ces sujets à travers deux dossiers principaux. Le numéro 90 abordera ainsi le flexitarisme, un mode d’alimentation récent (présentation ci-dessous) et le numéro 92, les protéines végétales via les process d’extraction, les végétaux naturellement riches en protéines, le développement de l’offre… Deux sujets approfondis afin de stimuler l’évolution de cette particularité de la distribution spécialisée.

Présentation du dossier de Bio Linéaires n° 90 : Flexitarisme : Un régime écologique bon pour la santé

1- Définition du flexitarisme. Situer vis-à-vis des autres comportements alimentaires (végétarien, pescétarien, végétalien, pollotariste…)

2- Marché et études : le flexitarisme au premier plan des régimes les plus pratiqués, tendance à la hausse, corrélation entre la pratique de ce régime et la consommation de produits biologiques, profil du flexitarien (panier plus élevé).

3- Agriculture, environnement, santé des consommateurs… Les conséquences de la surconsommation de viande par Claude Aubert.

4- Le flexitarisme d’un point de vue nutritionnel (bénéfices, inconvénients, difficultés), les conseils de notre diététicienne, Angélique Houlbert.

Nous croyons à une consommation plus responsable, le végétal issus de l’agriculture biologique est certainement le meilleur moyen pour parvenir à cet objectif

close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.