Témoignage d’Arcadie : poursuivre l’activité pendant le Covid-19

de | 27 avril 2020

Partagez cet article

Communiqué de presse

Poursuivre l’activité pendant la crise Covid-19. Témoignage d’Arcadie, épices et aromates bio, Méjannes-lès-Alès (Gard)

Située en périphérie d’Alès dans le Gard, notre entreprise Arcadie transforme, conditionne et distribue des épices et plantes aromatiques et médicinales 100 % bio depuis 1990. Nos produits entrent dans la composition d’un grand nombre de produits alimentaires bio, depuis les yaourts à la vanille jusqu’aux merguez et aux terrines. Nos produits en petits conditionnements rejoignent quant à eux la cuisine des particuliers, qu’elles rehaussent en saveurs et en couleurs.
Nous avons réussi à poursuivre notre activité malgré le contexte difficile lié à la pandémie de Covid-19, grâce à l’engagement fort de l’ensemble de nos collaborateurs.

Une grande pratique des procédures d’hygiène

Nous œuvrons dans un domaine dans lequel l’hygiène est capitale. Les procédures sont donc déjà nombreuses à cet égard en temps normal. C’est un avantage pour nos équipes qui ont cette préoccupation déjà bien ancrée dans leur quotidien de travail.

Télétravail au maximum

Nous avons mis en place le télétravail pour le maximum de salariés. Notre service informatique a ainsi été fortement sollicité pour optimiser les conditions de travail à distance : adaptation des postes informatiques, travail sur les accès réseau et les débits de connexion… 75 % du personnel des bureaux a pu ainsi passer en travail à distance, dans de bonnes conditions.

Renforcement des procédures d’hygiène

Pour les salariés devant continuer à se rendre dans les ateliers et bureaux, nous appliquons scrupuleusement les consignes de sécurité délivrées par les autorités en termes de distanciation sociale, de désinfection et de protection individuelle. L’application stricte de ces mesures de sécurité engendre évidemment une baisse du rythme individuel de production. Devant le risque de pénurie de masques jetables de protection, une de nos salariés a spontanément cousu des masques en tissu pour l’ensemble de ses collègues. Tous les salariés ont bien conscience que ceux-ci ne constituent pas une réelle protection pour eux-mêmes, mais réduisent l’émission de projections salivaires de la part d’éventuels porteurs sans symptômes, donc le risque de contamination de leurs collègues.

2 cas suspectés et des effectifs réduits

Nous avons eu à ce jour 2 cas suspects (non confirmé par tests, ceux-ci étant réservés aux cas graves) qui ont bien évidemment été mis en arrêt. A ce niveau de l’épidémie, l’isolement de toutes les personnes avec lesquelles ils ont pu être en contact avant de déclencher les symptômes n’était plus possible. Nous n’avons depuis pas eu d’autre cas suspect. Entre les arrêts pour garde d’enfants et les arrêts maladie, nos effectifs de production ont été globalement réduits d’environ 20 %. Nous avons choisi de ne pas demander d’heures supplémentaires, ni d’augmenter les plages horaires de production. Nous n’avons pas souhaité non plus faire appel à des intérimaires.

Une liberté de positionnement et une solidarité entre salariés

Certains salariés d’autres services déjà présents dans les locaux d’Arcadie ont proposé de leur propre initiative de venir renforcer ponctuellement les équipes de production. Nous les en remercions grandement. A l’inverse, d’autres salariés ont préféré cesser de se rendre au travail, pour ne pas risquer la contamination, ou parce qu’ayant été en contact avec une personne atteinte. Nous respectons totalement ce positionnement et n’exerçons évidemment aucune pression pour
inciter ces personnes à revenir, ni pour inciter les salariés des autres services à venir renforcer les équipes réduites de production.

Des espaces de parole et de partage d’information entre salariés

Le choix courageux des salariés continuant de venir travailler n’exclut pas les peurs. Peurs qui peuvent aussi provenir des salariés en télétravail, qui ne voient pas la rigueur de l’application des mesures de sécurité au quotidien. Le sentiment de culpabilité de ne pas être sur le lieu de travail peut aussi se manifester chez ces salariés distants. Pour rester soudés et accueillir les sentiments de l’ensemble de nos collaborateurs, des espaces spécifiques de parole ont été proposés, sous la forme de réunion téléphonique ou de visio-conférence. Notre réseau social interne a aussi joué un rôle important dans le maintien d’un lien entre les travailleurs « à Arcadie », les télétravailleurs et les absents. Le comité social et économique (CSE) a joué pleinement son rôle en faisant également remonter certaines remarques ou demandes des salariés. Nous préparons d’ores et déjà des espaces d’expression complémentaires, lorsque tous les salariés se retrouveront à nouveau à Arcadie.

Des délais de livraison accrus

Grâce aux efforts de toutes nos équipes, nous parvenons encore à maintenir nos délais habituels de préparation des commandes. Cependant, les transporteurs et les services postaux n’étant pas en mesure d’assurer leur service habituel, nous ne maîtrisons pas les délais de livraison.

Conclusion : une activité soutenue, des liens renforcés

Nous pensons à tous les secteurs de l’économie qui ont dû arrêter totalement leur activité, et aux lourdes conséquences que cela va avoir pour eux. Nous concentrons tous nos efforts à maintenir à la fois la protection de nos salariés et un niveau d’activité de production permettant de répondre à la demande croissante. Nous remercions encore une fois l’ensemble des salariés et des parties prenantes d’Arcadie pour leur engagement sans faille et leur solidarité, qui s’exerce sous de multiples formes, aussi bien sur place qu’à distance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.