Chancerelle (Phare d’Eckmühl) présente son label “Pêche responsable”

de | 7 juillet 2020

Partagez cet article

Lors d’une conférence de presse, Chancerelle qui produit depuis plus de 20 ans la marque Phare d’Eckmühl pour le réseau spécialisé a détaillé son cahier des charges « Pêche responsable ». Ce référentiel, présenté lors du dernier Natexpo et dont Bio Linéaires s’était fait l’écho (lire BL n°86), signe son engagement renforcé pour une pêche durable respectueuse des ressources maritimes et du travail des pêcheurs.

Lors de cette conférence de presse, Jean Mauviel, directeur général, et Jean-François Feillet, directeur qualité de la Maison Chancerelle, ont présenté pendant près d’une heure ce cahier des charges conçu par la conserverie et qui s’appuie sur quatre piliers : la qualité des produits, la gestion des ressources maritimes, les exigences sociales et la transparence. Si ces quatre piliers existent au sein de l’entreprise depuis 2015 pour sa politique d’achats, ils ont été développés à travers 36 critères puis répertoriés dans un cahier des charges.

“L’objectif est d’être au-delà des standards du marché. Si Chancerelle reste propriétaire du cahier des charges, il est ouvert aux autres acteurs du marché, dans l’intérêt de la profession. On a déjà été contacté par une autre entreprise qui souhaite bénéficier de ce référentiel”, Jean Mauviel, directeur général de la Maison Chancerelle

Audit par un organisme tiers 

Ces critères font l’objet d’une évaluation contrôlée par Bureau Veritas. Cela permet, par exemple, d’évaluer la fraîcheur du poisson, sur le volet qualitatif, ou de mesurer l’impact des méthodes de pêche sur les écosystèmes mais aussi de s’appuyer sur les critères de l’Organisation Internationale du Travail. Avec des audits tant au sein de la Maison Chancerelle que chez ses fournisseurs. 

Ce logo « Pêche responsable » est apposé depuis janvier 2020 sur l’ensemble des produits Phare d’Eckmühl à l’exception des poissons issus de l’aquaculture biologique qui revendiquent la certification AB.

A lire aussi -> Phare d’Eckmühl lance une application web sur la traçabilité de ses boîtes de thon

Jean-François Feillet précise toutefois que cette nouvelle démarche ne signifie pas l’arrêt de la collaboration de Chancerelle avec MSC, dont elle a été la première entreprise spécialiste de poissons en conserve à arborer le label, mais vise à intégrer des critères supplémentaires comme le volet qualitatif ou social.

40 % de ventes en plus pendant le confinement

Concernant la crise du Covid-19, Jean Mauviel a indiqué que lors du confinement Chancerelle a effectué 40 % de ventes en plus, preuve que « la conserve est un produit refuge » en période de crise. De fait, la conserverie, qui affiche un chiffre d’affaires de 157 millions d’euros et compte 2 300 salariés dont 800 sur son site familial de Douarnenez, est désormais face à « un gros enjeu pour reconstruire ses stocks sur les cinq prochains mois ».

PÊCHE RESPONSABLE CRITÈRES ET SOUS CRITÈRES

close

2 réflexions au sujet de « Chancerelle (Phare d’Eckmühl) présente son label “Pêche responsable” »

  1. Vincent ROYER

    “Pêche responsable” … Je n’ai vu qu’une société qui s’est autolabellisée …
    Il y a 2 ans , la même société Chancerelle remplaçait la pêche au thon à la ligne , (qui lui valait un classement en haut du podium écolo par Greenpeace ) par la pêche au filet sans en avertir les grossistes et magasins .
    Les magasins en ont été informés par leurs clients , et les grossistes par des magasins …
    En fin d’année 2019 , plusieurs grossistes proposaient encore le thon péché à la ligne de Phare d’Ekmul !
    Lorsqu’on leur signalait qu’il y avait belle lurette que ce n’était plus le cas … Ils tombaient des nues …
    Pour exemple , prenez le catalogue distributeur 2020 de Ekibio , page 337 : ” Thon péché à la ligne ” …
    Lorsque la société Chancerelle ne cite pas encore le classement périmé de Greenpeace à son avantage , leur spécialité à mes yeux , est de savoir noyer le poisson .

    Répondre
    1. Phare d’Eckmühl

      Auto labellisés aurait effectivement peu de valeur, heureusement tel n’est pas notre cas. La reconnaissance sur la pêche responsable s’appuie sur des audits réalisés par un organisme extérieur, Bureau Veritas et cette démarche a été également présentée et reconnue par la BNN (Bundesverband Naturkost Naturwaren), principale association de transformateurs, distributeurs, grossistes et détaillants bio en Allemagne.
      Plusieurs raisons sous-tendent notre choix de ne plus proposer de thon albacore pêché à la ligne, comme l’indique notre directeur qualité : « La pêche à la ligne est réalisée par de petits artisans, sans système de réfrigération dans les bateaux, ce qui entraîne une dégradation rapide de la qualité avec une perte de fraîcheur et le développement de l’histamine, une molécule responsable d’intoxications alimentaires ». La technique de la pêche à la senne sans Dispositif de Concentration de Poisson est également une méthode de pêche préconisée par les ONG. De plus, nos pêcheries partenaires sont labellisées par le MSC pêche durable. Nous avons partagé cette information importante avec nos clients mais, malheureusement, nous n’avons pas la main sur les catalogues de nos partenaires grossistes qui, généralement, retranscrivent fidèlement les indications portées sur nos produits.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.