Le plaidoyer du Synabio pour une relance vertueuse

de | 14 mai 2020

Partagez cet article

Le Synabio a établi un plaidoyer pour une relance vertueuse. En voici un extrait. 

La crise du COVID-19 est venue nous rappeler brutalement le caractère essentiel des activités agricoles et agroalimentaires. Elle met en lumière les fragilités de l’économie française et sa dépendance, parfois tragique, vis-à-vis de l’étranger. (…)

La crise du COVID-19 : un test de solidité pour le modèle bio

L’augmentation de la consommation de produits issus de l’agriculture biologique a été très forte pendant la période (+ 63 % en GMS pour la semaine du 15 mars), plus encore que pour les produits conventionnels (+40 %) 2. En magasins spécialisés, la valeur du panier moyen a augmenté de 67 % 3 (Ndlr : selon l’enquête Bio Linéaires-Ecozept auprès des magasins bio, 95 % des gérants ont affirmé une augmentation du panier moyen des clients avec une évolution chiffrée à +55 %. A lire dans Bio Linéaires n°89 (page 31) – en accès libre et gratuit ICI). Derrière cette tendance, le consommateur privilégie des produits plus qualitatifs et plus naturels.

Dans cette situation inédite, malgré leur taille souvent plus petite que les opérateurs conventionnels, et les contraintes propres à leur cahier des charges, les filières bio ont su répondre à la demande et faire face à l’imprévu démontrant ainsi leur résilience. Leur modèle original dispose de sérieux atouts pour s’adapter et continuer à produire dans des situations difficiles :
▪ Des approvisionnements préférentiellement situés en France ;
Selon l’Agence bio en 2018, 80 % des produits bio consommés en France étaient d’origine française 4. Ce pourcentage se maintient d’année en année alors que le marché connaît une croissance très soutenue (entre 10 et 15 % par an).
▪ Une contractualisation avec l’amont agricole, qui facilite la gestion des à-coups et garantit un partage plus équilibré de la valeur au sein des filières. Il s’agit là d’un élément clé de la résilience du modèle bio et le SYNABIO souhaite accélérer le déploiement de filières plus équitables associant agriculteurs, transformateurs et distributeurs ;
▪ Une distribution spécialisée de proximité et à taille humaine qui joue un rôle de conseil et d’information des consommateurs, contribuant ainsi à la qualité de leur alimentation;

2 Nielsen, avril 2020, « La santé du bio en France au révélateur du COVID-19 » : https://www.nielsen.com/fr/fr/insights/article/2020/la-sante-du-bio-en-france-au-revelateur-du-covid-19/ 3 Nielsen, avril 2020, « La santé du bio en France au révélateur du COVID-19 » : https://www.nielsen.com/fr/fr/insights/article/2020/la-sante-du-bio-en-france-au-revelateur-du-covid-19/ 4 Ce pourcentage est calculé sans tenir compte des produits exotiques difficiles à produire sur le territoire national (café, thé, fruits exotiques)

L’ensemble du plaidoyer est à retrouver ICI et dans Bio Linéaires Juillet / Août 2020 (n° 90).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.