La CAB Pays de la Loire appelle à réduire la production de lait bio dans la région

de | 10 avril 2020

Partagez cet article

Communiqué de presse du 9 avril 2020 de la Coordination Agrobiologique (CAB) des Pays de la Loire

COVID 19 : Modérons notre production de lait bio au Printemps 2020 pour gérer une crise uniquement conjoncturelle

Dans un contexte de pandémie, la distribution de produits alimentaires a été chamboulée depuis plus de 3 semaines. Nous observons :

  • Une partie de la restauration collective à l’arrêt
  • La grande distribution dévalisée au début du confinement
  • Des marchés de plein vent très perturbés
  • Les ventes à la ferme ou points relais en plein boom

La consommation de produits laitiers bio reste forte depuis le début de l’année et se maintient pendant cette crise. Mais les capacités industrielles sont à saturation avec des effectifs et du matériel en tension. Les diminutions de gammes (fromages et lait notamment) demandées pour des raisons humaines et de logistique viennent momentanément perturber la filière lait.

Face à cette situation inédite, la filière laitière bio subit aussi des perturbations car à cette période printanière, la production de lait bio connaît une croissance importante. En effet, l’agriculture biologique est essentiellement orientée sur des systèmes basés sur le pâturage et à cette saison la pousse d’herbe est à son maximum. Cela se traduit par une alimentation riche et abondante pour les vaches et donc une forte productivité de lait bio au printemps.

Comme d’autres organisations de producteurs bio de la filière laitière, « la CAB appelle les éleveur-se-s bio à modérer leur production pour valoriser au mieux celle-ci auprès des acteurs de la filière lait bio. L’ensemble des maillons de cette filière doivent être solidaires pour que celle-ci soit plus résiliente face à cette pandémie. ».

Afin de limiter la production pendant cette période, la CAB propose plusieurs pistes à adapter à chaque système :

  • Allonger la période de tarissement sur une partie du troupeau
  • Engraisser les vaches de réformes à l’herbe pour un abattage dans les mois à venir
  • Diminuer le nombre de traite : 3 traites sur 2 jours ou monotraite quand c’est possible
  • Diminuer les apports de concentrés et/ou de fourrages à l’auge pour privilégier la production de lait basée
    seulement sur l’herbe pâturée

Il est important qu’en tant qu’éleveurs bio « nous prenions notre part de responsabilité durant cette période pour contribuer à une démarche engagée et collective pour la filière laitière bio. Cette responsabilité ne devra pas être assumée uniquement par les producteurs mais également avec tous les acteurs concernés ».

Notre demande de modération saisonnière est conjoncturelle jusqu’à juin pour passer ensemble cette période. La CAB Pays de la Loire se félicite d’ailleurs que le développement du lait biologique se poursuive avec des nouvelles conversions et des installations. Il ne s’agit pas d’une crise du lait bio, mais bien d’une tension ponctuelle sur la filière. Pendant cette période, le réseau CAB/GAB reste à côté des productrices et producteurs Bio pour les accompagner dans
ces choix techniques.

Par ailleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.