Danival fête ses 30 ans (source : www.ladepeche.fr)

de | 13 mai 2020

Partagez cet article

Pour Danival, le bio a du bon

Elle fête cette année ses 30 ans d’existence : la société Danival, basée à Andiran, passe le cap de la trentaine dans un contexte particulier. L’entreprise est en croissance depuis la mise en place du confinement avec des chiffres de production et de vente au-delà des espérances.

Le secteur de l’agroalimentaire est l’un des rares à tirer son épingle du jeu depuis le début de la crise sanitaire. Danival, fabricant lot-et-garonnais de plats cuisinés bio, a dû s’adapter pour conjuguer croissance d’activité et respect des mesures sanitaire. Même si les conditions d’hygiène sont déjà bien strictes en temps normal. Les 96 employés, réunis au Moulin d’Andiran dans l’Albret, ont dû changer quelques habitudes. “La semaine avant le confinement du 16 mars, la direction avait déjà réfléchi à la mise en place du télétravail pour le personnel administratif” souligne Amandine Rachenne, chargée marketing et communication de la société andiranaise. Une petite proportion des salariés a dû se mettre en arrêt pour garde d’enfants, les autres n’ont pas chômé depuis près de deux mois. Premier indicateur : 14 %. C’est l’augmentation de la production chez Danival au mois de mars. La société, qui fabrique des soupes, compotes et de l’épicerie salée en conserve a profité de l’envie des consommateurs de se fabriquer un stock de denrées longue conservation. Mais l’entreprise a dû revoir son organisation, passant des 3×8 à seulement deux équipes en rotation. Danival a malgré tout eu du mal à honorer toutes les commandes, tant la demande des magasins était forte. Mais les équipes ont assuré du mieux qu’elles pouvaient. “Pour les remercier de leur implication, une prime de 650 euros sera reversée aux salariés.”

Qui dit augmentation de la production dit baisse des stocks de matières premières. Danival, qui compte dans sa gamme des produits à base de riz et soja, voit ce stock baisser plus vite que prévu. “Jusqu’à cet été, on va vider nos stocks, car sur les trois prochains mois à venir on va subir la forte demande. Par ailleurs, on va augmenter le prévisionnel d’achats et davantage travailler avec les producteurs locaux.” L’approvisionnement local, la société de l’Albret en fait un cheval de bataille en collaborant principalement avec des agriculteurs du Lot-et-Garonne, du Gers, de Dordogne ou encore de Gironde. “D’ici 2025 ans, Danival s’engage à augmenter encore de 20 % la part des matières premières issues de filières locales et nationales pour renforcer les liens qui lient l’entreprise à son territoire comme aux agriculteurs bios français.” Autant dire qu’il va falloir penser l’après à l’intérieur même de l’usine. Danival est en train d’embaucher (lire ci-contre) et songe même à agrandir ses ateliers. Mais que l’on se rassure, l’ancrage territorial et plus que jamais d’actualité et les dirigeants n’ont pas l’intention de quitter les locaux historiques du Moulin d’Andiran.

L’intégralité de cet article -> https://www.ladepeche.fr/2020/05/06/pour-danival-le-bio-a-du-bon,8875738.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.