Coronavirus : PliM s’engage en fabriquant des masques

de | 1 avril 2020

Partagez cet article

Dans ce contexte de pandémie, les initiatives solidaires se multiplient et des entreprises n’hésitent pas à rediriger une partie de leur activité face à l’actualité. PliM, qui conçoit et confectionne depuis 10 ans des protections intimes lavables (pour le cycle menstruel, les fuites urinaires et l’incontinence), a décidé de mettre son savoir-faire dans la lutte contre la pandémie de COVID-19.

“En tant que spécialistes des tissus techniques et écologiques (absorbants, imperméables et respirants, hypoallergéniques, sains pour le corps et pour la planète), il était évident, afin de pallier la pénurie de masques chirurgicaux, que nous nous engagions activement”, souligne l’entreprise dans un communiqué.

Un masque barrière répondant aux recommandations AFNOR SPEC S76-001:2020

“Étant donné que seuls les tests réalisés par la Direction Générale de l’Armement (DGA) ou par un organisme indépendant permettent de valider officiellement la filtration des particules et la respirabilité des différents dispositifs, nous avons donc, dans un contexte particulièrement difficile, réalisé plusieurs prototypes de masques destinés à répondre aux usages habituels. Alors que plusieurs prototypes sont encore en cours d’évaluation à la DGA, un premier modèle de masque barrière lavable et réutilisable avec jeu de brides (répondant aux recommandations AFNOR SPEC S76-001:2020) est déjà disponible, à destination des travailleurs des secteurs économiques primaire, secondaire et tertiaire”, indique PliM.

Il s’agit d’un masque 100 % coton bio certifié GOTS, de la forme d’un masque chirurgical (3 plis, jeu de brides élastiques de maintien auriculaire) a été élaboré à partir des recommandations l’AFNOR et de l’Institut Français du Textile et de l’Habillement (IFTH).

PliM, Masque barrière AFNOR SPEC S76-001:2020 de forme “masque chirurgical”
(3 plis, jeu de brides élastiques de maintien auriculaire)

Ce masque permet :
La prévention des contacts cutanéo-muqueux donc mains / visage (hors liquides et spécialement hors liquides biologiques)
La réduction de l’émission de gouttelettes vers l’entourage et l’environnement

Il ne permet pas :
La protection des liquides biologiques
La protection de celui qui le porte contre les agents transmissibles par voie « gouttelettes »
Ce masque ne comporte pas de membrane imperméable et respirante.

PliM insiste sur le fait que que ce produit n’est pas un masque à usage médical, et qu’il ne peut en aucun cas se substituer notamment aux dispositifs médicaux type masque de soins, appareils de protection respiratoire et qu’il n’a pas les propriétés de filtration requises pour empêcher une contamination. L’essentiel est que les personnes en contact portent chacune un masque pour que l’effet barrière collectif fonctionne et que la distance de sécurité d’au moins 1 m soit maintenue.
Selon les recommandations de l’AFNOR, “Un masque barrière est destiné à l’usage par des personnes saines ne présentant pas de symptôme clinique d’infection virale et n’étant pas en contact avec des personnes présentant de tels symptômes.
Pour toutes informations, contacter l’adresse suivante : masques-covid19@plim.fr

close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.